La Ventoline est un médicament prescrit pour traiter les crises d’asthme et de certaines bronchites. Il est utilisé en cas de crise, car il agit rapidement en provoquant l’augmentation du calibre des bronches, d’où son nom bronchodilatateur. Ce médicament est sous forme de solution et il s’administre par inhalation grâce à un nébuliseur. Ce dernier est un appareil qui permet de transformer les liquides en un nuage de particules très fines. Le principe actif de la Ventoline est le salbutamol. Cette substance est réputée pour son action stimulante sur les récepteurs bêta-2 du muscle lisse bronchique. Les autres ingrédients de ce médicament sont entre autres le sulfurique acide, le sodium chlorure et l’eau purifiée.

Indications et contre-indications du Ventoline

La Ventoline est dédié aux personnes souffrant d’une crise d’asthme sévère, de maladie de bronches et des poumons chronique obstructive. Pour un résultat plus satisfaisant, ce médicament doit être pris en parallèle avec un autre traitement comme la corticothérapie ou encore une oxygénothérapie. La dose recommandée chez les adultes est de 5 à 10 mg équivaut à 2 à 4 doses de 2,5 ml. Pour les enfants, la dose varie en fonction de leur poids, de 50 à 150 microgrammes par kilo. Comme tous les médicaments, la Ventoline présente aussi des contre-indications. Il est déconseillé pour les personnes hypersensibles à son principe actif qui est le salbutamol ou à l’un de ses composants. Ce médicament est également contre-indiqué pour les personnes qui manifestent une intolérance durant le traitement. Cela se manifeste par des toux à répétition ou encore des bronchospasmes. Les patients souffrant d’une maladie cardiovasculaire ne doivent pas non plus prendre ce médicament.

Mode d’emploi et effets indésirables du Ventoline

Susmentionné, la Ventoline doit être associé à un une corticothérapie ou à une oxygénothérapie si la maladie à traiter est sévère. L’utilisation d’un aérosol est très recommandée pour faciliter le traitement. Le but est de faire pénétrer le principe actif du médicament dans les poumons. Avant tout usage, il est ainsi fortement conseillé de bien secouer le flacon. Le patient doit ensuit expirer à fond de manière à vider les poumons avant de mettre l’embout buccal entre les lèvres, puis appuyer sur le doseur. Vous devez ensuite inspirer profondément tout en bloquant la respiration quelques secondes avant de respirer de nouveau. Le patient doit suivre à la lettre la prescription médicale indiquée par son médecin afin d’éviter d’autres problèmes, dont notamment les effets indésirables. Cela peut être l’accélération du rythme cardiaque, les céphalées, les tremblements, les crampes musculaires ou encore les palpitations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.